“Concertiste armé pour tous les défis” selon le magazine musical Diapason, le clarinettiste Nicolas Baldeyrou peut en effet se targuer, à tout juste 40 ans, d’une carrière déjà bien prolifique.

Diplômé du CNSMD de Paris où il étudie notamment auprès de Michel Arrignon, Jérôme Julien-Lafferrière et de Jean-Noël Crocq pour la clarinette basse, Nicolas Baldeyrou ne tarde pas à se faire remarquer sur la scène internationale en remportant trois concours de premier plan : le prestigieux Concours de l’ARD de Munich (Allemagne) en 1998, le Concours de Dos Hermanas à Séville (Espagne) en 1999 et enfin la ICA Young Artist Competition (États-Unis) en 2001. Il est également lauréat des Révélations de l’Adami, de la Fondation Natixis, du Bunkamura Orchard Hall Award mais aussi du célèbre programme “Rising Stars” de l’European Concert Hall Organisation en 2004.

Musicien très précoce, amoureux de son instrument dont il est aujourd’hui l’un des interprètes les plus virtuoses et inspiré, Nicolas Baldeyrou est très régulièrement invité à se produire en soliste avec les plus grands orchestres européens et internationaux tels que le Sinfonia Varsovia, l’Orchestre de la Radio Bavaroise, l’Orchestre Philharmonique de Radio-France, l’Orchestre National de France, la Philharmonie tchèque, les Orchestres Philharmoniques de Tokyo, Prague et Saint-Pétersbourg et ce sous la direction de chefs renommés parmi lesquels Myung-Whun Chung, Mihhail Gerts, Sir Colin Davis, Kurt Masur ou bien encore Claudio Abbado. Il est de plus invité récurrent des Folles Journées de Nantes, Tokyo et Varsovie et est, entre autres, fréquemment programmé au Carnegie Hall de New York, au Concertgebouw d’Amsterdam, à la Cité de la musique à Paris, à la Philharmonie de Cologne, au Mozarteum de Salzbourg, au Konzerthaus de Vienne, au Palais des Beaux-Arts de Bruxelles, au Bunkamura Orchard Hall de Tokyo ou au Conservatoire Tchaïkovsky de Moscou. 

Avide de rencontres et de nouvelles découvertes humaines et musicales, Nicolas se consacre désormais à une triple carrière : soliste tout d’abord mais aussi musicien d’orchestre au sein de l’Orchestre Philharmonique de Radio-France où il est nommé première clarinette solo en 2011, puis, également depuis sa création en 2018, au sein de l’orchestre symphonique éphémère Sinfonia Grange au Lac – orchestre composé exclusivement des solistes issus des meilleures phalanges européennes et dirigé par les plus grands chefs actuels, Esa-Pekka Salonen et Gustavo Dudamel.

Soucieux de transmettre son art au plus grand nombre, Nicolas Baldeyrou consacre le troisième pan de sa carrière à l’enseignement, principalement au CNSMD de Lyon où il est professeur depuis 2006 mais aussi par de nombreuses masterclasses qu’il dispense à travers le monde. Il a d’ailleurs très récemment été nommé “Visiting Professor” au Conservatoire Royal d’Écosse à Glasgow.

Récitaliste accompli, Nicolas Baldeyrou n’en néglige pas pour autant la musique de chambre. Membre fondateur du Quatuor Vendôme, quatuor de clarinettes avec lequel il a gravé plusieurs disques, c’est un chambriste d’exception qui sait s’entourer de l’élite de ses contemporains. Ses partenaires réguliers ont ainsi pour noms Bertrand Chamayou, Nikolaï Lugansky, Svetlin Roussev, Antoine Tamestit, Marc Coppey, François Salque mais aussi Alexeï Ogrintchouk, David Walter, David Guerrier, Julien Hardy ou bien encore le Quintette Moraguès et les Quatuors Modigliani, Ébène, Psophos…

Son abondante discographie est fréquemment plébiscitée par la critique internationale. Son album Rhapsodie, paru chez Klarthe en 2015 et consacré à la musique française pour clarinette et piano a reçu de nombreuses récompenses en France et à l’étranger. Novembre 2018 a vu la sortie d’un nouvel opus dédié à Weber (Klarthe) avec l’Orchestre Victor Hugo Franche-Comté sous la direction de Jean-François Verdier. Un album Brahms est également paru en novembre 2019 avec le pianiste Geoffroy Couteau et le violoncelliste Raphaël Perraud (la Dolce Volta) qui remporté un grand nombre de récompenses en France (FFFF de Télérama, Choc de Classica, ***** de Diapason). Un dernier album vient de voir le jour en avril 2020 consacré à l’Octuor de Schubert (Alpha). Le prochain projet est un disque de musique contemporaine consacré aux compositeurs Pierre Boulez, Bruno Mantovani et Michael Jarrell à paraître fin 2020 (Klarthe).

Enfin, sa passion pour l’exploration de nouveaux répertoires et son souci d’authenticité dans ses interprétations amènent naturellement Nicolas à s’intéresser aux clarinettes historiques. Il est régulièrement invité par Marc Minkowski à participer à l’orchestre Les Musiciens du Louvre, par Emmanuelle Haïm à l’ensemble Le Concert d’Astrée ou encore par Emmanuel Krivine à la Chambre Philharmonique.

Officiellement nommé essayeur de la marque en 2004, Nicolas Baldeyrou est également membre de la cellule Research & Development et contribue ainsi au rayonnement de l’école et de la facture française partout dans le monde.